« Il y avait au départ un projet de scénario fait par Marc et son ami Philippe Guez. J'ai préféré repartir du livre parce que c'était plus simple pour moi. On en a parlé au début, je lui ai dit les modifications que j'avais envie d'apporter et il m'a laissé une liberté totale. Chaque discipline a une écriture propre. Il est venu deux fois sur le tournage, a visionné des rushes. Il m'a dit qu'il était très heureux. Le fait que Marc aime le résultat est fondamental pour moi. Parce qu'il est l'auteur du livre et aussi parce qu'il est mon frangin. (…)
J'ai choisi des lieux par rapport à des désirs graphiques très précis. Le visuel, les décors, les couleurs sont très très importants pour moi. On a tourné un mois à Londres, six jours sur sept en extérieur. Puis, on a tourné à Paris.
J'ai eu la chance de travailler avec une équipe artistique et technique géniale. J'ai retrouvé beaucoup des techniciens de mon premier film et j'ai été portée et soutenue par mes producteurs. C'est un film que l'on a tous fait avec beaucoup d'amour et d'amitié. J'ai envie que les gens sortent de la salle de cinéma avec le sourire, en étant heureux de vivre. »

[ Parallèlement à ses études, Lorraine Lévy crée une compagnie de théâtre pour laquelle elle monte un spectacle par an, et écrit les pièces pendant sept ans. Trois de ses pièces sont éditées, traduites et jouées en Angleterre. Jean-Loup Dabadie fait appel à elle et lui permet d'apprendre le métier de scénariste. S'ensuivront une vingtaine de scénarios, essentiellement des comédies tournées pour la télévision, (La vocation d'Adrienne, La double vie de Jeanne, L'emmerdeuse, Les frangines). De 1998 à 2001, elle dirige la série Joséphine, ange gardien, pour laquelle elle a écrit ou co-écrit une douzaine d'épisodes. Son premier long métrage, "La première fois que j'ai eu 20 ans", a obtenu le Grand Prix du meilleur scénariste 2002, et le Prix du public 2003 du meilleur scénario au Festival Premiers Plans d'Angers. En 2007, elle réalise "Mes amis, mes amours", d'après un livre de son frère Marc. Puis, en 2010, elle signe le téléfilm "Un divorce de chien", une comédie menée par Elie Semoun et Julie Ferrier, qui obtient le Prix du meilleur scénario au Festival de la Fiction TV à La Rochelle. En 2011, Lorraine Lévy tourne en Israël "Le fils de l'autre", un film plus dramatique autour des thèmes de l'identité et de la filiation. ]

  • « Lorraine Lévy signe un film à l'image du roman : léger et destrayant, conjugant amour, amitié et solitude. »
    Barbara Théate - Le Journal du Dimanche
  • « C'est très réussi. La cinéaste a su reconstituer l'atmosphère romantique du récit (...) Bref, tout ceci a un charme fou... »
    Pierre Vavasseur - Le Parisien
  • « La vraie surprise du film se nomme Florence Foresti, en fleuriste incapable de déclarer son amour. Cette comédie lui doit ses rares instants de réelle drôlerie. »
    Guillemette Odicino - Télérama

les films de Lorraine Lévy sur ce site :

Le fils de l'autre, de Lorraine Lévy Un divorce de chien, de Lorraine Lévy Mes amis, mes amours, de Lorraine Lévy La première fois que j'ai eu 20 ans, de Lorraine Lévy