« Je me disais que je n’étais pas habilitée à me lancer dans une aventure comme celle-là alors que je ne suis ni Israélienne ni Palestinienne. Je ne voulais pas faire un film qui ait l’air de faire la leçon de quelque façon que ce soit. Pour moi, la seule façon d’aborder ce sujet était d’avoir une posture d’humilité dès le départ, et de raconter d’abord la petite histoire. Que la grande Histoire soit là pour exacerber les passions, les tensions. Je n’ai en aucun cas le sentiment d’avoir fait un film à caractère politique. Il l’est mais malgré moi. »

[ Parallèlement à ses études, Lorraine Lévy crée une compagnie de théâtre pour laquelle elle monte un spectacle par an, et écrit les pièces pendant sept ans. Trois de ses pièces sont éditées, traduites et jouées en Angleterre. Jean-Loup Dabadie fait appel à elle et lui permet d'apprendre le métier de scénariste. S'ensuivront une vingtaine de scénarios, essentiellement des comédies tournées pour la télévision, (La vocation d'Adrienne, La double vie de Jeanne, L'emmerdeuse, Les frangines). De 1998 à 2001, elle dirige la série Joséphine, ange gardien, pour laquelle elle a écrit ou co-écrit une douzaine d'épisodes. Son premier long métrage, "La première fois que j'ai eu 20 ans", a obtenu le Grand Prix du meilleur scénariste 2002, et le Prix du public 2003 du meilleur scénario au Festival Premiers Plans d'Angers. En 2007, elle réalise "Mes amis, mes amours", d'après un livre de son frère Marc. Puis, en 2010, elle signe le téléfilm "Un divorce de chien", une comédie menée par Elie Semoun et Julie Ferrier, qui obtient le Prix du meilleur scénario au Festival de la Fiction TV à La Rochelle. En 2011, Lorraine Lévy tourne en Israël "Le fils de l'autre", un film plus dramatique autour des thèmes de l'identité et de la filiation. ]

  • « un film sensible et juste sur la question de l'identité sur fond de conflit entre Israéliens et Palestiniens. »
    Eric Mandel - Le Journal du Dimanche
  • « Un film à fleur de peau, à fleur de sens. Et peut-être, pourquoi pas, un film qui rend meilleur. »
    Pierre Vavasseur - Le Parisien
  • « Lorraine Lévy nous bluffe avec cette tragicomédie remarquablement menée et interprétée. »
    Alain Spira - Paris Match
  • « Un film humaniste, véritable plaidoyer pour la paix, porté par d'excellents acteurs. »
    Françoise Delbecq - Elle
  • « Lorraine Lévy (...) fait le bon choix en circonscrivant le récit aux répercussions intimes et familiales de la situation. Il manque sans doute à ce film un zeste de folie, un je-ne-sais-quoi de viscéral. »
    Christophe Narbonne - Première
  • « Lorraine Lévy touche le spectateur sur un sujet sensible en l'abordant au travers du thème universel de la famille. Pascal Elbé est magnifique en père dans la tourmente. »
    Viviane Pescheux - Télé 7 Jours
  • « Autant de sujets sensibles abordés avec justesse par la réalisatrice Lorraine Lévy, qui observe comme une entomologiste le comportement de deux familles entre Tel-Aviv et Gaza. »
    Jean-Luc Wachthausen - Le Figaro
  • « La justesse du jeu de tous les acteurs, à la fois humains, fragiles, graves et légers, participe avec élégance à la crédibilité du propos. »
    Marie Toutée - Les Fiches du Cinéma
  • « C'est optimiste, peut-être naïf, mais beau. »
    Véronique Trouillet - Studio Ciné Live

les films de Lorraine Lévy sur ce site :

Le fils de l'autre, de Lorraine Lévy Un divorce de chien, de Lorraine Lévy Mes amis, mes amours, de Lorraine Lévy La première fois que j'ai eu 20 ans, de Lorraine Lévy